Faune et Flore de Madagascar

La faune Malgache

 

La faune et flore de Madagascar sont d’une richesse surprenante. La faune compte pas moins de 80 % d’espèces endémiques et toute une variété d’autres espèces présentes dans presque toute l’île, s’il ne faut citer que les caméléons appartenant à la famille des reptiles. Il faut dire que la majorité des espèces de caméléons présentes dans le monde proviennent de Madagascar.

Les caméléons font partie des animaux les plus appréciés des touristes, non seulement pour leur grande variété d’espèces, mais surtout par leur capacité de changer de couleur, un vrai spectacle pour les yeux. Ce changement de couleur est souvent lié à la température ou à leur comportement.

Caméléon de Madagascar en train de changer de couleur

Caméléon de Madagascar en train de changer de couleur

On peut aussi citer ses nombreux espèces d’oiseaux dont la majorité sont endémiques ou encore les mammifères comme les lémuriens qui font partie des animaux les plus prisés des touristes. L’Aye Aye est une espèce rare de lémurien malgache.

Avec ses dents de lapin, des mains de singe, la queue de renard, les oreilles de chauve-souris et les soies de sanglier, l’Aye Aye est un animal vraiment à part entière qui va malheureusement disparaître d’ici peu si les autorités ne prennent pas suffisamment en charge la protection de cette espèce en voie de disparition.

Il est aussi possible d’admirer d’autres espèces particulières dans toutes les aires protégées existantes dans l’île comme le fameux Indri Indri, le lémur Hapalemur aureus, l’oiseau Xenopirostris damii, etc.

Le lémur Hapalemur aureus de Madagascar

Le lémur Hapalemur aureus de Madagascar

 

 

Les reptiles de Madagascar:

 

Les amphibiens de Madagascar:

 

Les lémuriens de Madagascar:

 

Voici une liste non exhaustive des lémuriens endémiques de Madagascar:


Lémur à ventre roux

Nom scientifique : Eulemur rubriventer (E. Geoffroy, 1850)

Lémur à ventre roux

Lémur à ventre roux

Nom vernaculaire : Barimaso

Famille des : Lémuridés

Description : L’Eulemur rubriventer a le pelage brun châtain tandis que la queue est gris sombre à noire. Les mâles ont le ventre roux par contre les femelles ont le ventre blanc. Les mâles ont aussi une zone dépourvue de poils au niveau des yeux.

Comportements : Les fruits sont à la base de son régime alimentaire, viennent ensuite les fleurs, les feuilles et les insectes… Cette espèce vit en petits groupes familiaux de 2 à 6 membres dont une paire d’adultes et leurs petits. Chaque groupe est mené par une femelle dominante.

Menaces : Cette espèce habite dans des forets humides de l’Est qui sont de plus en plus dégradées à cause des activités excessives des hommes : la culture sur brulis, coupe illicite des arbres, la fabrication des charbons et la chasse pour la viande de brousse.

Statut de conservation d’après l’IUCN, 2014 : Menacé et   Vulnérable


Lémur Couronne

Nom scientifique : Eulemur coronatus (Gray, 1842)

Lémur couronne ou Komba

Lémur couronne ou Komba

Nom vernaculaire :  Komba

Famille des : Lémuridés

Description : Les mâles présentent une marque caractéristique en forme de V au sommet du crâne, de couleur brune. Les femelles possèdent une marque en V sur le sommet du crâne, mais de couleur orangée.

Comportements : Le régime alimentaire est essentiellement composé de fruits à 80-90% de feuilles, et fleurs etc. C’est une espèce polygame. Les mères portent leur bébé sous leur ventre durant les trois premières semaines et l’allaitent jusqu’à 5 à 6 mois. La maturité sexuelle est atteinte au bout de 20 mois.

Menaces : Les lémurs couronnés subissent la chasse intensive par les populations locales dans les zones non-protégées. De la même façon, leur habitat se voit réduit au rythme de la déforestation.

Statut de conservation selon IUCN, 2014 : Menacé et en danger.


Lémur à front roux

Lémur à front roux

Lémur à front roux

Nom scientifique : Eulemur rufifrons

Nom vernaculaire : Varika Mavo

Famille des : Lémuridés

Description : Ils sont sexuellement dichromatiques. Les mâles ont le pelage gris avec des poils jaunes claires autour de la figure. Les femelles sont marrons rougeâtres et la raie du nez continue à travers le front et au-dessus de la tête.

Comportements : Ils sont principalement frugivores mais ils mangent aussi des feuilles, des fleurs des insectes. Ils vivent en groupe de plusieurs mâles et plusieurs femelles sans hiérarchie de dominance évidente. Ils s’accouplent en mai et donne naissance en septembre. Les petits sont portés en travers de la hanche de la mère. Ils sont sevrés vers 135 jours, dans la période d’abondance de la nourriture.

Menaces : Ils se rencontrent dans des forêts sèches à arbres de feuille caduques de la région Ouest et dans des forêts humides du Sud-est.  Ils ont de problèmes communs aux autres espèces de lémuriens. Déforestation et feux de brousses. Les prédateurs ne sont autres que le Fossa, des rapaces, les hommes avec leurs chats et chiens.

Statut de conservation selon l’IUCN, 2014 : Quasi-menacé


Lémur aux yeux turquois

Lémur aux yeux turquoi ou mangamaso

Lémurs aux yeux turquois

Nom scientifique : Eulemur flavifrons (Gray, 1867)

Nom vernaculaire : Mangamaso

Familles des : Lémuridés

Description : C’est la seule espèce de primate dont les yeux sont bleus en dehors de l’espèce humaine. Les mâles ont le pelage noir tandis que les femelles ont le pelage roux. Lorsque le jeune naît, il a le pelage brun roux de sa mère. Les mâles deviennent noirs à l’âge de 6 semaines.

Comportements : Cette espèce est active le jour et se nourrit surtout de fruits, puis de fleurs et feuilles. Elle vit en groupe de 6 à 10 individus.

Menaces : L’Eulemur flavifrons vit dans la forêt galerie, des forêts sèches caducifoliées, des forêts moyennement humides et même des plantations entre la rivière d’Andranomalaza (Nord), Maevarano (Sud), et Sandrakota (Est). Il n’y a qu’environ 1000 individus dans une zone très réduite, au sud de la région de Sambirano.

Statut de conservation selon l’IUCN, 2014 : menacé et en danger critique.


Maki

Maki

Maki

Nom scientifique : Lemur catta (Linnaeus, 1758)

Nom vernaculaire : Hira

Famille des : Lémuridés

Description : Les mâles ont des glandes à sécrétion odoriférante de couleur foncée sur l’intérieur de leurs poignées avec  un ongle en forme d’éperon.

Les mâles ont aussi des glandes à sécrétion odoriférante sur leur poitrine, juste au-dessus de la clavicule et près des aisselles. Les mâles et les femelles ont des glandes à sécrétion odoriférante ano-génitales.

Comportements : Ils sont omnivores opportunistes, et mangent des fruits mûrs, des feuilles, des fleurs, des sauterelles, des monticules de termites etc. Ils vivent en groupe de 2 à 30 avec l’existence d’hiérarchie. Les maques sont les plus terrestres de tous les lémurs mais ils peuvent exploiter tous les différentes strates de la forêt.

Menaces : Les lémurs cattas se distribuent dans des écosystèmes forestiers très fragiles (forêt sèche, forêt xérophytique, forêt galerie), qui sont très sensibles à la sécheresse, au cyclone, feux et aux activités humaines (chasse, coup d’arbres, fabrication de charbon).

Statut de conservation d’après l’IUCN, 2014 : Menacé et en danger


Lémur Macaco

Lémurs Macaco

Lémurs Macaco

Nom scientifique : Eulemur macaco (Linnaeus, 1766)

Nom vernaculaire : Komba

Famille de : Lémuridés

Description : Cette espèce présente un dichromatisme sexuel marqué. Les mâles sont entièrement noirs, les femelles sont brunâtres avec une tête noire et des touffes blanches. Il se distingue d’Eulemur flavifrons par la présence des touffes sur leurs oreilles et la couleur orange des yeux.

Comportements : L’Eulemur macaco vit en groupe et mange principalement des fruits, des feuilles et des fleurs. Elle est diurne mais elle est souvent active après la tombée de la nuit, surtout en pleine lune. Les activités du groupe sont dictées par une femelle dominante. Elle a une large gamme de cris et elle peut aussi compter sur sens de l’odorat et l’ouïe pour communiquer. Les territoires varient de 5ha à 6ha.

La reproduction est toujours saisonnière comme d’autres Lémuridés.

Menaces : L’Eulemur macaco se rencontre dans des forêts moyennement humides à Sambirano, dans les îles voisines, dans des plantations de café et de noix de cajoux.

Statut de conservation selon IUCN, 2014 : Menacé et vulnérable


Aye-aye

Famille : d’Aubentonidae

Nom:

  • Scientifique : Daubentonia Madagascariensus
  • Malagasy: Ahay-Ahiahy, Hay-hay, ahiahy
  • Français: Aye-aie
Aye aye

Aye Aye By nomis-simon – , CC BY 2.0

Description:

  • 2,5-2,6 kg, Pelage brun-gris moucheté avec de taches blanches.
  • Oreilles grands et mobile, Museau court, Nez rose, Yeux jaune et orange entourés par un anneau sombre.
  • Queue longue et touffue garnie de poil raide, Doigts allongés, Ongles en forme de griffe.
  • Troisième doigt long, mince, utilisé pour extraire les larves ou insectes dans les trous d’arbres ou à prendre les pulpes des fruits.

Régime alimentaire:

  • Larves et insectes, noix de coco, graine de letchis, mangues, avocats, miel, œufs…
  • Incisive à croissance continue.

Fromule dentaire :    1I 0C 0PM 3M (haut) et 1I 0C 0PM 3M (bas)

Mode de vie: Nocturne: nid en branchages, solitaire, quadrupède, arboricole et quelques fois terrestre pour la quête de nourriture.

Mode de reproduction :

  • Présence d’une paire de mamelles inguinales pour la femelle, reproduction monogame ou polygame.
  • 1 progéniture par portée, intervalle de naissance 2-3 ans ; Gestation 170 jours.

Statut de conservation

  • Décret n°2006-400 du 13/06/2006 (catégorie I, classe I).
  • Cette espèce bénéficie d’une protection absolu sur tout le territoire de la République Malgache et ne peut ni être chassée, ni capturée, ni être détenue…
  • CITES : Annexe I.
  • UICN (2012) : Vulnérable.

Principale menace : dégradation et perte de l’habitat par déforestation, feux de végétation et culture sur brûlis ; chasse et exploitation illicites.

Mesure de conservation:

  • Aires protégées : Analamanga, Marojejy ,Anjanaharibe Sud, Masoala, Nosy Mangabe, Mananara Nord, Marotandrano, Ambatovaky, Zahamena, Betampona, Mantadia, Analamazaotra, Ranomafana, Andringitra, Pic d’Ivohobe, Manombo, Midongy du Sud, Kalamaharitra, Andohahela, Tsingy de Bemararaha, Tsingy de Namoroka, Bora, Sahamalaza- îles Radama, Manongarivo, Tsaratanana, Ankarana, Montagne d’Ambre, Forpet d’Ambre.
  • Parc zoologique : Ueno (Japon), Omaha (USA), Duke primate Center (USA), Jersey (UK), San Francisco (USA), Paris, London (RU)…

Répartition géographique: Large répartition le long de la côte Est entre Ampanefana (au Nord) et Andohahela (au Sud) ; dans l’Ouest entre Montagne d’Ambre (au Nord) et Antsalova et Kirindy (au Sud).

Habitat : forêt denses sèches décidue et forêt humide.


 

Les oiseaux de Madagascar:

 

Voici une liste non exhaustive des sons des oiseaux endémiques de Madagascar:

 

La flore Malgache

 

La faune et flore de Madagascar sont tout aussi riches car tout comme la faune, la flore compte aussi environ 13 000 espèces de plantes dont environ 80% sont des espèces endémiques. Parmi ces espèces endémiques se trouvent ses milles espèces d’orchidées, ses 161 grands arbustes ou encore ses 6 espèces de baobab dont le Baobab de Grandidier (Adansonia grandidieri), Baobab de Madagascar (Adansonia madagascariensis), Baobab de Suarez (Adansonia suarezensis), Baobab Fony (Adansonia rubrostipa), Baobab de Perrier (Adansonia perrieri) et Baobab Za (Adansonia za).

Palmerai de Madagascar

Palmerai de Madagascar

La faune et flore malgache comprend encore toute une multitude d’espèces dont certaines restent à découvrir. De nombreux chercheurs de par le monde arrivent dans l’île pour découvrir la faune et flore Malagasy.

 

Les plantes de Madagascar:

 

  1. Cliquez ici pour accéder à la page de l’atlas des Plantes de Madagascar Partie I
  2. Cliquez ici pour accéder à la page de l’atlas des Plantes de Madagascar Partie II

 

Galerie photos de la faune et flore de Madagascar:

 

Remerciements: