Religion à Madagascar

Outre la cohabitation entre les religions traditionnelles et modernes, la diversité des cultes est constatée à Madagascar, dont les plus populaires sont les catholiques, les protestants incluant les luthériens, les adventistes du septième jour, l’islam. Le culte des ancêtres constitue une religion à Madagascar qui occupe une place importante à travers les différentes ethnies constituant la Grande Île.

 

Les croyances traditionnelles

 

L’origine qui est difficile à définir des Malgaches a fait naître diverses coutumes. En matière de culte traditionnel, le concept consiste à croire à l’existence d’un Dieu unique tout en croyant à la puissance des ancêtres défunts. Pour ce type de religion à Madagascar, ce sont ces ancêtres qui jouent les rôles des défenseurs de la vie sur la planète terre sur tous les domaines, tant sur le plan matériel que spirituel.

La croyance souligne ainsi que les sinistres ne sont pas le fruit du hasard, mais ils sont les effets de la non-obéissance des ancêtres. Selon les Malgaches, les maladies et accidents attaquent surtout ceux qui violent volontairement le tabou.

 

Les religions modernes

 

En ce qui concerne la religion à Madagascar, plus de la moitié des peuples sont chrétiens et se répartissent entre les deux principales religions, dont protestants et catholiques. Des offices religieux en langues étrangères sont disponibles dans la Capitale surtout pour les religions catholiques, orthodoxes et protestantes. À cet effet, les cathédrales, paroisses et églises regorgent le pays.

Eglise à Madagascar

Eglise à Madagascar

Outre le christianisme, l’islam qui présente des liens avec les migrations sur la Côte-est se présente aussi dans la majorité des parties du pays. En effet, à Antananarivo, quatre Mosquées sont construites. Rappelons que la première évangélisation de la grande Île a été effectuée par les missionnaires protestants gallois en 1820 du LMS (London Missionary Society). Ils ont commencé leur mission par la traduction de la Bible en langue malgache.