Découvrez le success story de Manda, un entrepreneur qui a créé une féculerie de manioc dans sa région

Manda, un participant au programme Food for Life (nourriture pour la vie) de Mercy Ships à Madagascar, a créé avec succès une féculerie de manioc dans sa communauté.

A la fin du programme Food for Life en 2015, Manda a commencé à partager ce qu’il avait appris avec les gens de son église. D’autres villages ont également entendu parler du programme agricole de Mercy Ships et ont invité Manda à parler de ce dernier. Jusqu’ à présent, Manda a formé environ 300 personnes sur ce qu’il a appris dans le cadre du programme Food for Life.

Parmi les choses qu’il a apprises, mentionnons l’amélioration de la préparation du compost, l’élevage des poulets et la transformation des aliments.

De retour à la maison, Manda voulait d’abord établir une ferme de poulets. Mais, après avoir fait une analyse des besoins, il s’est rendu compte que les agriculteurs de la région produisaient beaucoup de manioc. La région est fertile pour ce produit. Cependant, l’offre est beaucoup plus importante que la demande et l’excès de manioc est souvent gaspillé.

l'amidon de manioc
l’amidon de manioc de Manda

Manda a donc décidé de prendre le manioc et de créer un tout nouveau produit – l’amidon de manioc – pour ajouter de la valeur au produit et éviter le gaspillage des fruits et légumes qui accompagnent l’excès de manioc. Le succès de son projet a été renforcé lorsqu’une étude de faisabilité a montré qu’il existe un grand marché pour la farine de manioc à Madagascar.

Un succès au delà de l’espérance

Aujourd’hui, cette petite entreprise est le premier fournisseur local d’amidon de manioc. Son produit est très populaire auprès des clients car il est beaucoup plus frais que la farine importée en provenance d’Afrique du Sud.

La féculerie de manioc de Manda est également la première et la seule usine de cette région. Elle emploie 15 personnes.

les employés de la féculerie de manioc de Manda
les employés de la féculerie de manioc de Manda

Malgré les contraintes de l’environnement (source d’eau insuffisante et coupures de courant régulières), ce jeune homme accomplit un travail impressionnant qui a un impact sur de nombreuses familles et de la région dans son ensemble.

Cet exemple d’entrepreneuriat et de vies transformées n’a été possible que grâce à la formation offerte par le programme Food for Life de Mercy Ships.

Bon courage pour la suite Manda!

Source