Miss Madagascar : sa représentation idéale selon une intelligence artificielle

« Miss Madagascar » : L’incarnation d’une beauté idéalisée par l’Intelligence Artificielle

L’intelligence artificielle (IA) a connu une ascension fulgurante en termes de popularité ces derniers temps, offrant un éventail quasi-infini de possibilités et d’applications dans tous les domaines. Cependant, dans quelle mesure l’IA est-elle apte à accomplir des tâches qui sont grandement basées sur des opinions et des émotions subjectives, telle que l’illustration des normes esthétiques nationales à Madagascar ?

Pour tenter d’apporter une réponse à cette question, l’organisation Great Green Wall a réalisé une étude innovante. Great Green Wall a confié au générateur d’images IA, Midjourney, la tâche de concevoir la représentation idéale de « Miss Madagascar », inspirée par le prestigieux concours de beauté « Miss Monde ». Cette tâche consistait à représenter, selon l’IA, les normes de beauté typical du pays.

L’intelligence artificielle et le « Miss Madagascar » Idéal

L’instruction donnée à l’IA était la même pour chaque pays du monde : « Créez une image réaliste de ce que le public dans [le nom du pays] considère comme le corps idéal pour Miss [le nom du pays], veuillez présenter une vue en pied de la femme en robe. Aucun texte sur l’image, s’il vous plaît. »

C’est ainsi que l’IA envisage les critères de beauté pour Madagascar :

Miss Madagascar selon une intelligence artificielle
Miss Madagascar selon une intelligence artificielle

La représentation idéale de « Miss Madagascar », selon l’IA, se caractérise par un teint foncé et une silhouette voluptueuse. Chaque femme possède des cheveux noirs ou bruns, coiffés dans un style naturel. Les traits faciaux communs comportent un front élevé, une forme de visage arrondie et un nez fin.

Les Critères de Beauté selon l’IA

Il est indéniable que les critères de beauté peuvent énormément varier d’un pays à l’autre. Il était donc passionnant de voir jusqu’à quel point l’IA réussissait à recréer ces normes de beauté distinctes dans le cadre d’un « concours ». Même si certains pays présentent des similarités, surtout ceux qui sont géographiquement proches, l’IA a réussi à produire une représentation unique de son interprétation de ce que constitue la beauté dans chaque pays.

Dans de nombreux cas, ces critères de beauté comportaient malheureusement des proportions corporelles irréalistes et des traits faciaux précis, dignes d’un mannequin, qui ne peuvent être obtenus que par la chirurgie esthétique ou la génétique. Il est à la fois fascinant et décevant de constater à quel point ces idéaux de beauté féminine sont ancrés dans notre société, au point que l’IA est capable de les reconnaître et de s’en inspirer.

Pour plus d’information et pour accéder à l’étude complète, veuillez cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *