Biographie de Ranavalona III, la dernière Reine de Madagascar

Ranavalona III (22 novembre 1861 — 23 mai 1917) fut le dernier souverain du Royaume de Madagascar. Elle régna du 30 juillet 1883 au 28 février 1897 dans un règne marqué par des efforts continus et finalement vains pour résister aux desseins coloniaux du gouvernement français.

Jeune femme, elle a été choisie parmi plusieurs andriana (nobles) qualifiés pour succéder à la reine Ranavalona II à sa mort. Comme les deux reines précédentes, Ranavalona III a conclu un mariage politique avec un membre de l’élite Hova nommé Rainilaiarivony qui, en sa qualité de Premier ministre de Madagascar, supervisait en grande partie la gouvernance quotidienne du royaume et gérait ses affaires étrangères.

Tout au long de son règne, Ranavalona III a eu recours à diverses tactiques, comme le renforcement des relations commerciales et diplomatiques avec les États-Unis et la Grande-Bretagne, dans l’espoir d’éviter une colonisation imminente. Cependant, les attaques françaises contre les villes portuaires côtières et l’assaut de la capitale Antananarivo conduisirent finalement à la prise du palais royal en 1896, mettant ainsi fin à la souveraineté et à l’autonomie politique du royaume centenaire.

Ranavalona III et Rainilaiarivony  en exil

Le gouvernement colonial français nouvellement installé a rapidement exilé Rainilaiarivony à Alger (en Algérie), tandis que Ranavalona III et sa cour étaient initialement autorisés à rester derrière comme figures emblématiques. Cependant, le déclenchement d’un mouvement de résistance populaire appelé rébellion menalamba et la découverte d’intrigues politiques antifrançaises à la cour amènent les Français à exiler la reine sur l’île de la Réunion en 1897.

Rainilaiarivony mourut la même année. Peu après Ranavalona III et plusieurs membres de sa famille furent déplacés dans une villa à Alger. La reine, la famille et les domestiques qui l’accompagnaient recevaient une allocation et jouissaient d’un niveau de vie confortable, y compris des voyages occasionnels à Paris pour faire du shopping et visiter la ville.

Malgré les demandes répétées de Ranavalona III, la reine et son entourage n’ont jamais été autorisés à rentrer à Madagascar. Ranavalona III mourut d’une embolie dans sa villa d’Alger en 1917, à l’âge de 55 ans. Ses restes ont été enterrés à Alger, mais ont été désintégrés 21 ans plus tard et envoyés à Madagascar, où ils ont été déposés dans la tombe de la reine Rasoherina dans le Rova d’Antananarivo.

Tombe de la reine Rasoherina dans le Rova d'Antananarivo
Tombe de la reine Rasoherina dans le Rova d’Antananarivo

Un commentaire sur “Biographie de Ranavalona III, la dernière Reine de Madagascar”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *