Tourisme à Madagascar : En quête du marché asiatique

Par l’intermédiaire des vols d’Air Madagascar vers et en provenance de l’Asie, les opérateurs du tourisme malgache vont essayer d’attirer les visiteurs japonais et chinois.

Les touristes chinois et japonais ne représentent que 3 % du marché malgache. D’après les dire du directeur exécutif de l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM), Vola Raveloson, durant la conférence de presse sur l’ITM 2015 ou International Tourism Fair, qui s’est tenue le Mercredi 21 Mai 2015 à l’hôtel Colbert Madagascar; le pays est un potentiel fournisseur de produits dont le peuple chinois et japonais recherche durant un voyage à Madagascar.

ITM 2015-marché asiatique
ITM 2015-marché asiatique

Ce qui pourrait contribuer largement à l’amélioration de cette situation. « L’augmentation à 10 % de cette part de marché peut en effet être possible pour Madagascar, vue que nous avons la potentialité de fournir aux touristes japonais et chinois les attractions dont ils recherchent, comme les Tsingy de Bemaraha, l’Allée des Baobabs et les différents parcs nationaux ».

Mais il est à préciser qu’afin de mener à bien cette quête du marché asiatique, la possession de ces différentes attractions ne va pas suffire. Les acteurs intervenant dans le tourisme à Madagascar, de près ou de loin, devront s’armer de leur professionnalisme, plus que jamais.

Le salon ITM qui aura lieu du 28 au 30 mai, sera tenue dans ce cadre, où des conférenciers et intervenants expérimentés reconnus internationalement seront présents. D’ailleurs, un spécialiste du marché asiatique fera honneur de sa présence afin d’apporter son aide aux professionnels locaux pour le bon développement de leurs activités.