Festival KOEZY : le Fanompoam-be

Boeny est une région qui a fait son empreinte dans le patrimoine historique, culturel et cultuel de Madagascar. Comme chaque année, il célèbre le festival Koezy en mettant en valeur une coutume particulière : le « Fanompoam-be ».

C’est un rituel qui fait la renommée de la région et dont le thème de cette année tourne autour du dicton : « Tahio ny an-tena fa ny an’olo-tsy omeny ». Ce qui signifie: « Prenons soin de ce qui est à nous, car les autres ne nous donnerons pas le leur ». La région Boeny respecte la tradition afin de la transmettre aux générations futures, mais aussi afin que les étrangers puissent respecter, valoriser et conserver cette richesse cultuelle.

Majunga, capital de la région Boeny
Majunga, capital de la région Boeny

Un très grand nombre de visiteurs ont effectivement assisté à cet événement exceptionnel et venu au Doany de Miarinarivo, dans la province de Mahajanga, ce lundi. La plupart de tous les Ampanjaka venant des différentes régions de Madagascar ont fait le grand honneur de suivre cet évènement, dans le cadre du festival Koezy.

Tandis que les responsables qui ont organisé le Fanompoam-be lave les reliques des rois mort autrement dit les reliques sacrées des rois Andriamboeniarivo, Andriamisara, Andriandahifotsy et Andriamandisoarivo, dans la maison religieuse « Zombabe », les Sakalava débordent de joie à l’extérieur.

Rappelons que le festival Koezy a été créé dans le but de valoriser la culture Sakalava et de promouvoir le développement durable de Madagascar tant en environnement, en tourisme durable qu’en développement local.

Le Fanompoam-be a été un moyen de rattacher les Sakalaviens à son passé et à sa culture, mais aussi dans un but précis tel que le changement de comportement face aux menaces qui pèse sur l’environnement. L’importance du festival Koezy est d’encourager les touristes à valoriser le patrimoine malgache et de respecter tous les lieux sacrés dans chaque région de Madagascar.