La colline sacrée d’ Ilafy et le musée

Ilafy fait partie de la commune rurale d’Ankadikely. Elle se situe à 10 km de la capitale de Madagascar. C’est l’une des 12 collines sacrées d’Antananarivo.

Colline d’Ilafy, une des merveilles d’Antananarivo

Un spectacle… presque gratuit

Beaucoup de passagers qui vont vers la direction de Sabotsy Namehana, Tanambao,… Anjozorobe ne s’en rendent pas compte. Et pourtant, ils profitent d’un spectacle splendide à chaque passage près d’Ilafy. Même les habitants aux alentours ne sont pas souvent conscients à quel point ils ont de la chance d’être à côté d’un endroit fascinant : la colline sacrée d’Ilafy.

Ce lieu historique s’élève majestueusement à une certaine hauteur, dépassant de peu les habitations aux alentours, pour captiver les passants. Au cœur de la colline, on peut apercevoir le palais royal, aujourd’hui très visité. Ce bâtiment ancien, quoi que d’une simplicité en termes d’architecture, vaut le détour par son histoire et les objets qu’il renferme.

Entrée dans le palais royal d'Ilafy Antananarivo
Entrée dans le palais royal d’Ilafy Antananarivo

Autour du palais, les figuiers trouvent presque partout leur place. On profite aussi d’une vue imprenable tout autour depuis la colline. Celle-ci est entourée de quelques habitations et offre un chemin bien dégagé aux curieux qui veulent visiter le palais.

Pourquoi visiter cette colline ?

Pour le plaisir des yeux. La beauté de la colline sacrée d’Ilafy n’a d’égal en effet que celui d’une oasis de verdure. L’endroit est calme, les habitants sont polis et parlent bien la langue locale. De plus, c’est un lieu encore épargné de la pollution, car peu de voitures y passent.

Beaucoup d’articles relatent la beauté de cette colline qui fait partie des 12 collines sacrées d’Imerina. Mais l’endroit est tellement merveilleux que même des milliers de pages ne suffisent pas à contenir les détails sur sa beauté. Le meilleur moyen pour l’apprécier c’est de se décider à le visiter… évidemment à pied.

Comment s’y rendre ?

Ankadikely Ilafy
Ankadikely Ilafy

La colline est située à environ 10 kilomètres de la capitale. Les lignes urbaines 192 et suburbaine H sont les plus utilisées pour se rendre à cet endroit, dans la commune d’Ankadikely Ilafy.

Histoire du rova d’Ilafy

 

Historiquement, les habitants ont peuplé Ilafy depuis l’époque du roi Ralambo. Jadis, la colline a été nommée Ambohitrakanga. Le nom de la colline « Ilafy » provient de l’existence de nombreux famille Andriana qui habitait à cet endroit.

Ilafy ou Ambohitrakanga
Ilafy ou Ambohitrakanga

Les Tsimiamboholahy descendants d’Andriatsilavinandriana ou Andriatsilavo ont aussi résidé à Ilafy. Andriatsilavo et Hagamainty étaient les conseillers d’Andrianampoinimerina. Le roi, à cette époque décida de les nommer Andriana en vertu de leur dévouement. Toutefois, ils préféraient rester conseillers. En conséquence, leur descendants ont été désigné premiers ministres durant l’époque royale.

Les Tsimiamboholahy ont aussi limogé le roi Andrianjafy parce qu’il voulait assassiner Imboasalama (nom d’Andrianampoinimerina quand il n’était pas encore roi du royaume merina). Andrianjafy a fait tout ce qui était en son pouvoir pour empêcher son neveu Andrianampoinimerina de monter au trône. Cela a causé sa perte.

La réconciliation de l’Imerina ainsi que de tout Madagascar a également débuté à Ilafy par Andriatsilavinandriana, Hagamainty et Andrianampoinimerina.

Imbohasalama Andrianampoinimerina
Imbohasalama Andrianampoinimerina

Une femme nommée Rasoamananera a marqué l’histoire de la colline d’Ilafy. C’est le chef des femmes qui pleurent lors des veille funèbre à Ilafy. Des groupes de femme l’accompagne toujours à chaque enterrement.

La première usine de fabrication d’arme et d’explosif à Madagascar a été construit à Ilafy en mai 1932 par Jean Laborde. Plus tard, faute de moyens, d’équipement et de ressource naturelle, l’usine à été transféré et restauré à Mantasoa.

 

Les divers aspects de la colline sacrée d’Ilafy

 

Le palais

 

Le palais royal d’Ilafy comprend, un lieu de rassemblement dit « Ikianja », lieu rhétorique ou « Fikabariana » et de spectacle d’ « Hira gasy ». On y rencontre aussi les arbres sacrés et le tombeau du roi Radama II. D’habitude les palais sont entourés par des « Hadivory » mais pour Ilafy ce sont des « Hadifetsy » qui l’entourent. Ceux-ci ont le même aspect que les Hadivory. Seulement, les issus y accédant sont entremêlés de labyrinthe dans le but de duper les ennemis qui veulent entrer au palais.

Tombeau du roi Radama II
Tombeau du roi Radama II

Un endroit appelé Ambodirano est réservé uniquement aux visiteurs du roi afin que ceux-ci puissent se laver avant de le rencontrer. Après la toilette obligatoire, les visiteurs devront passer à Ambonieràna pour prendre une autorisation. Ils pourront par la suite être reçu au palais. La personne responsable de l’autorisation de cette époque était nommé « RaTale ». Ses descendants se trouvent encore à Ilafy.

Le palais d’Ilafy est constitué également d’un étage. Le rez-de-chaussée est fait en « maison kotona », maison spécifique lors du règne d’Andrianampoinimerina. L’étage est fait en « sarendry » et dont les planchers sont en zigzag.

Mangarivotra est le centre de distraction et d’amusement du roi Radama II. Cet endroit offre une vue panoramique sur Antananarivo, le palais de Manjakamiadana, Antongona et Ambohidratrimo.

Vue panoramique sur Antananarivo, de Ilafy.
Vue panoramique sur Antananarivo, de Ilafy

 

Le musée

 

En 1981, le ministre de la culture Gisèle Rabesahala a baptisé le palais d’Ilafy comme « musée d’art » afin d’y conserver les œuvres et les patrimoines malagasy. Le musée contient divers articles telles que :

  •  Les chevaliers et l’épée du roi Radama II.
  •  Des ustensiles de cuisine comme les assiettes en argile et en bois…
  •  Les diverses tresses de cheveux de chaque ethnie Malagasy.
  •  Les différentes formes de maison à Madagascar comme les maisons Zafimaniry, en falafa, tanala, ambo, atandroy et celle dans la partie sud ouest.
  •  Les instruments de musique : korintsana, sodona, lokanga lava…
  •  Les jeux de loisir : Fanorona, Katro…
Palais d'Ilafy, musée d'Art
Palais d’Ilafy, musée d’Art

 

Photos de paysages d’Ilafy

Ilafy